RDC/Sud-kivu : Un militaire a tenté de tirer sur un vendeur de crédit à cause de RAM !

C’est un fait de société qui fait marrer et alimente les débats autour de la renumeration de registre des appareils mobiles (RAM).


Un militaire aurait tenté de tirer à bout portant sur un vendeur d’unités, le vendredi 15 octobre 2021, au village de Katana dans la province du Sud-Kivu.

Selon la radio Maendeleo qui a livré cette information, le militaire après avoir acheté d’unités s’est rendu compte qu’il n’y avait rien sur son compte principal car le registre des appareils mobiles (RAM) avait tout soutiré.

En colère, le militaire a tenté de tirer sur le vendeur d’unités qui par une chance inouïe s’est échappé bel grâce aux interventions des passagers qui ont essayé de calmer la situation.

À en croire une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, un tel scénario s’était passé aussi à Goma dans le quartier Virunga où un vendeur d’unités a risqué d’être tabassé par un homme car ce dernier ne comprenait pas pourquoi on l’a soutiré d’unités.

Pour la mémoire, il y a de cela une année en RDC, le gouvernement congolais par un décret ministériel signé par l’ancien premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a instruit le ministre de PTNTIC de mettre en application une renumeration dénommée « Registre des appareils mobiles » qui consiste à soutirer 1.017 unités après chaque deux mois à tous les utilisateurs actifs des appareils mobiles lors de recharge.
Cette situation a soulevé un tollé général dans l’opinion et l’Assemblée nationale avait convoqué récemment le ministre de PTNTIC Augustin Kibasa Maliba pour s’expliquer.
Plusieurs députés ont juré que par la suppression de cette renumeration, une décision que le gouvernement ne veut pas entendre.

Timothée Yebe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.