Politique: Kabuya annonce une marche de l’Union sacrée pour soutenir les institutions !

Une marche de l’Union sacrée sera organisée juste après celle de l’opposition du 06 novembre pour soutenir les institutions de la République.

Augustin Kabuya, secrétaire général de l’UDPS a annoncé aux militants du parti présidentiel, le mercredi 27 octobre 2021 lors d’une matinée politique que une marche sera organisée après celle du 06 octobre projetée par Lamuka, FCC et autres mouvements citoyens.
L’objectif de cette marche est de soutenir les institutions de la République.

« Après la marche de cette nouvelle coalition le 06 novembre, tous les responsables de l’Union sacrée vont se retrouver pour répondre. Nous allons montrer que c’est l’UDPS qui a montré le chemin de la rue à tous ces partis politiques. Que personne ne vous effraye. Soyez prêts, nous allons répondre parce que c’est nous qui les avons montré la rue. On ne peut pas nous importuner de cette manière », a déclaré Augustin Kabuya devant les militants.

Selon le secrétaire général de l’UDPS, l’alliance de Lamuka FCC et autres mouvements citoyens dénommée « bloc patriotique » n’augure pas une bonne chose et pense que les leaders certains leaders de ce bloc patriotique doivent dire la vérité à leurs militants.

« C’est ce qui justifie cette agitation pour différentes manifestations. Est-ce quand nous UDPS, avons discuté, c’était avec des gens sans qualité ? Regardez juste la photo des membres de ce bloc, c’est comme si ils se boudent eux-même, donc il y a un climat de méfiance entre eux. ils étaient venus négocier le poste de premier vice-président de la CENI au niveau de l’Assemblée Nationale. Ils doivent apprendre à dire la vérité à leurs militants » a-t-il dit.

Pour la mémoire, le bloc patriotique réunissant en son sein, le Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila, L’ECIDé de Matin Fayulu, Nouvel Élan d’Adolphe Muzito, la DYSOC de Lisanga Bonganga et des mouvements citoyens ont aussi annoncé une marche le 06 novembre prochain pour dire notamment non à une Ceni politisée, non à l’abrutissement des élèves et de la taxe RAM.

Timothée Yebe/SIMCONGO.NET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.