Politique: Les cadres de l’Ecidé demandent à la justice d’ouvrir les enquêtes pour la mort de Davin Kalala !

Les cadres du parti politique Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé) ont demandé à la justice congolaise de mener les enquêtes sérieuses afin d’élucider les circonstances de la mort de son militant Davin Kalala qui a succombé lors de la dernière marche de Lamuka

Ils ont fait cette déclaration au cours d’une conférence de presse organisée, le vendredi 05 novembre 2021.

« Ce vaillant combattant est victime de l’intolérance politique. Les médecins qui l’ont reçu ont établi un rapport médical qui atteste qu’il est mort de suite des coups et blessures reçus de la part d’une milice tribale, politiquement organisée, bien identifiée à la hauteur de la 12e rue/Limete. Nous espérons que les avocats de notre parti qui s’activent vont déposer une plainte pour que les enquêtes soient diligentées, les coupables soient rapidement identifiés, punis », a déclaré Devos Kitoko secrétaire général de l’ECIDE.

Avant de poursuivre :
« Nous ne l’oublierons jamais, il a rejoint un deuxième combattant mort sous les balles des intolérants du régime FCC-CACH à Goma Defao Paluku. Les deux compatriotes doivent savoir que nous restons en communion de destin. Nous allons continuer le combat et ce combat pour la démocratie, pour un Etat de droit pour lequel nos compatriotes ont sacrifié leurs vies, ils ont versé leur sang. Ce combat, nous allons le mener, nous sommes convaincus que la victoire appartient au peuple congolais et le peuple congolais va vaincre et les fraudeurs, les tricheurs qui gouvernent par défis ce pays doivent savoir que le temps est maintenant compté et que leur fin approche », a ajouté Devos Kitoko.

Par la même occasion, Ados Ndombasi un cadre de l’Ecidé a exigé les enquêtes sérieuses à la justice congolaise.

« Nous exigeons qu’une enquête sérieuse soit diligentée pour que les auteurs de ce forfait ainsi que leurs commanditaires répondent de leurs actes devant les tribunaux compétents. Nous disons, plus jamais ça », a-t-il dit.

Timohée Yebe/SIMCONGO.NET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.