RDC-Société: pas de carburant pour les bus transco, declare Bijoux Mwange, présidente de la délégation syndicale de la société Transport au Congo (Transco).

La présidente de la délégation syndicale de la société Transco, a déclaré, ce 15 mars, sur les antennes de la radio top Congo, le manque de carburant pour tous les bus transco

A en croire Madame Bijoux Mwange, la situation est catastrophique. Tous les bus sont stationnés au niveau du dépôt de Limete ainsi que dans le dépôt 1 Masina. Il n’y a même pas une goutte de carburant dans nos bus”, alerte, sur TOP CONGO FM, Bijoux Mwange, présidente de la délégation syndicale de la société Transport au Congo (Transco).

En tant que responsable de la délégation syndicale, elle explique que “je devais m’enquérir de la situation de tous les dépôts. Je suis partie du dépôt 1 à Masina et je suis arrivée au dépôt 2 ici à Limete. Les enclos sont bondés de bus, les bus ne sont pas sortis, hormis quelques uns pour transporter les élèves”.

Elle prévient que “le réseau scolaire aussi sera paralysé”, voilà pourquoi, au regard de cette situation catastrophique, “nous ne pouvons que nous tourner vers notre patron à tous qui est l’État congolais, afin qu’il prenne ses responsabilités”.

“Nous demandons vraiment au gouvernement et au président d’intervenir de toute urgence”, plaide-t-elle.

En ce qui concerne la raison de ce problème de fournitures en carburant, elle precise que “le carburant nous est fourni par nos partenaires, notamment COBIL. Il n’est pas le partenaire de Transco mais du gouvernement qui a pris des dispositions pour nous fournir le carburant. Et là, nous ne sommes plus servi”.

Réseau urbain et interurbain affecté

Dans un communiqué publié notamment sur son compte officiel X, l’entreprise Transco a annoncé “la suspension provisoire de son approvisionnement en carburant et en lubrifiants, de la part de ses partenaires traditionnels. Cette situation déplorable a affecté terriblement son réseau urbain et interurbain, une situation d’ailleurs bien connue des autorités qui gèrent ce dossier. Une solution est en vue, dans le but de soulager la population”.

Transco indique que malgré ce constat malheureux, “le directeur général rassure qu’il n’y aura pas de perturbations du réseau scolaire assurant en bonne et due forme le déplacement des écoliers de différentes écoles de la capitale Kinshasa en aller comme au retour”.

Et de renchérir : “le gouvernement congolais et ses partenaires stratégiques sont à présent à pied d’œuvre pour une issue heureuse de cette situation qui trouble le quotidien des congolaises et congolais”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *