Kinshasa/Embouteillage et Insécurité : 4 jours au ministre provincial de l’Intérieur, Didier Tenge Te Litho, pour apporter des réponses aux préoccupations députés provinciaux.

Didier Tenge Te Litho, ministre provincial de l’Intérieur, a 4 jours pour apporter des réponses aux préoccupations députés provinciaux de Kinshasa en ce qui concerne la problématique de l’insécurité, de la nuisance sonore et des embouteillages dans la capitale de la République démocratique du Congo.

Le député Armand Ifukieto a, lors du débat à la plénière du lundi 02 mai 2022, reproché au ministre Tenge d’avoir donné des réponses « non satisfaisantes ».

D’après lui, le ministre qui gère le secteur de la sécurité dans la capitale Kinshasa s’est tout simplement justifié alors que l’Assemblée provinciale attend les solutions pour mettre fin à l’insécurité, à la nuisance sonore ainsi qu’aux embouteillages à Kinshasa.

Plusieurs autres questions sociales ont été soulevées par les élus provinciaux lors du débat général dont le manque de cohésion avec les services déconcentrés, la difficile circulation routière, l’occupation de terrains de football par des briqueteries et les véhicules abandonnés ça et là à Kinshasa.

Il est à noter que les élus provinciaux dont Clauvis Samba, Daniel Kuenji, Mbonzi Wa Mbonzi, Emmanuel Kiangebeni et Papy Empiana ont soulevé des questions dans cette plénière qui a été dirigée par le rapporteur Léon Junior Nembalemba, après le départ du président du bureau.

Rédaction de Simcongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *