Sports/Escrime : Un « Tournoi de la Paix  » organisé à Kinshasa à l’occasion de la journée internationale du sport célébrée chaque 09 Avril !

Le samedi 09 Avril 2022, la fédération congolaise de l’escrime a organisé un tournoi dénommé « Tournoi de la Paix  » à l’occasion de la journée internationale du sport célébrée chaque 09 Avril.

Ce tournoi qui avait le soutien total du comité olympique congolais a eu lieu, dans la salle d’armes vers l’entrée 9 du stade des martyrs et avait pour objectif, à en croire, Pitshou Bolenge président de cette fédération « de ramener la paix dans le sport et de préparer les athlètes par rapport aux diverses compétitions qui sont prévues cette année ».

En effet, plusieurs athlètes ont pris part à ce tournoi dans diverses catégories d’armes.
Par exemple, chez les dames seniors Byvero, Rosette et Solange ont gagné des medailles, à l’épée.
Cependant, chez les messieurs Hope opeya, Jamy Ilunga et George ont gagné des medailles dans la catégorie d’armes de fleuret. Avec les sabres chez les messieurs Glody Bingoto, Djogo et Carly ont gagné les médailles. Dans l’épée chez les messieurs Isaac, Djess, et Paul ont remporté les médailles. Au sabres chez les dames, Ketsia a remporté les médailles, en fleuret chez les dames Chimène est sortie victorieuse et enfin à l’épée chez les hommes Cadets Wayne et Enoch ont gagné les médailles.

À l’issue de ce tournoi, le pseudo « Dix Zéro » championne féminine de la première édition du tournoi de la paix de l’escrime a exprimé sa satisfaction en ces termes :

« Je suis très satisfaite, vu que ça fait très longtemps que je n’ai plus combattu, je n’étais pas vraiment sûre que je vais gagner, mais gloire à Dieu j’ai gagné. Nous sommes tous entrain de se préparer pour le championnat, la coupe d’Afrique, les jeux olympiques, et je trouve que nous avons déjà un bon niveau. Étant championne, ce que vous pouvez s’attendre de moi c’est juste une médaille internationale que je promets remporter. Moi, je suis prête en tout et j’ai peur de rien, j’ai la confiance en soi », a-t-elle affirmé.

Il sied de noter que le président de la fédération congolaise de l’escrime Pitshou Bolenge a annoncé l’organisation d’un Open de Kinshasa qui regroupera dans les années à venir les pays francophones.
Cependant pour la première expérience, les athlètes de la RDC vont se mesure entre eux avant d’invité d’autres nations.

En outre, un stage est prévu dans les prochains mois en Corée du Sud, en Turquie et Italie pour préparer les meilleurs escrimeurs en vue d’obtenir leurs qualifications au prochain jeux Olympique de Paris 2024.

Timothée Yebe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *