Politique : Martin Fayulu Madidi voit d’un mauvais œil les consultations qui se déroulent à Nairobi !

Martin Fayulu Madidi continue de voir d’un mauvais œil les consultations qui se déroulent à Nairobi au Kenya sur la situation sécuritaire dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Pour le président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), ces consultations sont une manière de vouloir infiltrer les institutions du pays dont l’armée.

Martin Fayulu Madidi l’a fait savoir ce mercredi 27 avril 2022 via son compte Twitter.

« Les consultations de Nairobi sur la situation sécuritaire de l’Est de la RDC sont une diversion. On veut une fois de plus infiltrer les institutions de la République, notamment l’armée, pour asseoir la domination indirecte des parrains des forces négatives comme le M23 », a-t-il indiqué.

Dans la foulée, Martin Fayulu insiste sur le fait que la menace contre la RDC est immense.

« Nous demandons aux gouvernements des pays voisins d’entamer des discussions avec les rebelles de leurs pays qu’ils ont repoussés en RDC afin qu’ils regagnent leurs pays respectifs », a-t-il suggéré.

En outre, l’ancien coordonnateur de la coalition LAMUKA estime que les pays de la région doivent retirer les troupes qu’ils ont installées notamment dans le Sud-Kivu (Uvira, Fizi et Mwenga) pour se protéger l’un contre l’autre.

« On ne peut pas continuer à faire la même chose et espérer des résultats différents. La RDC a besoin d’une armée nationale républicaine, bien entraînée, bien équipée, et dissuasive à la taille du pays. Pas une mosaïque brassée de groupes rebelles à la solde d’Etats étrangers », a martelé Martin Fayulu.

Par ailleurs, le président de l’ECIDé appelle la classe politique congolaise à dénoncer les démarches entreprises par le président Tshisekedi.

« La classe politique congolaise dans son ensemble doit dénoncer avec la dernière énergie le bricolage dangereux opéré par un Félix Tshisekedi faible, illégitime et sans vision pour notre pays », conclut Martin Fayulu.

Rappelons par ailleurs que les consultations de Nairobi se poursuivent aujourd’hui notamment avec la participation des délégués des groupes armés des provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu qui sont arrivés mardi dernier au Kenya. 

Ces consultations, faut-il le préciser, sont une des recommandations formulées par les chefs d’États africains qui ont pris part au Sommet de Nairobi sur la situation sécuritaire en République démocratique du Congo.

Rédaction de Simcongo 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *