RDC/ESU : Le RAPUCO donne un ultimatum de 4 jours au Gouvernement pour démarrer les travaux de la commission paritaire !

Quelques semaines après la suspension de la grève des professeurs, chefs de travaux et assistants, l’État congolais n’a toujours pas honoré ses engagements avec le banc syndical celui de lancer les travaux de la commission paritaire.

En effet, le Réseau des Associations des Professeurs des Universités et Instituts Supérieurs de la République démocratique du Congo (RAPUCO) donne un ultimatum de 4 jours au Gouvernement pour démarrer les travaux de la commission paritaire, soit d’ici mardi prochain.

Le RAPUCO l’a fait savoir à travers un communiqué daté du vendredi 18 mars.

D’après la même source, au cas où les travaux de la Commission paritaire n’étaient pas lancés, les professeurs menacent de descendre dans la rue.

« Le RAPUCO exige au gouvernement le démarrage effectif des travaux de la commission paritaire d’ici le mardi 22 mars 2022. Si cela n’est pas fait, le RAPUCO va lancer l’opération Toge dans la rue pour la journée de jeudi 24 mars 2022 », lit-on dans ledit communiqué.

Timothée Yebe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *