RDC/ESU: Et si les professeurs d’universités reprennent la grève cette semaine ?

Quelques semaines après la suspension de la grève des professeurs, chefs de travaux et assistants, l’État congolais n’a toujours pas honoré ses engagements avec le banc syndical notamment celui de lancer les travaux de la commission paritaire.

Les professeurs d’universités de la RDC réunis dans RAPUCO demandent au gouvernement congolais de démarrer les travaux de la commission paritaire dès demain mardi 22 Mars, au cas contraire, ils vont lancer des manifestations dans toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

En effet, les travaux de la commission paritaire doivent en principe réunir le banc syndical (professeurs, chefs de travaux, assistants), le banc gouvernemental (Ministre de l’ESU, de budget, des finances et de la fonction publique) et les spécialistes (Experts comptables, juristes…), et devraient commencer juste après la levée de la suspension de la grève afin de discuter sur les grilles salariales convenues.

Au regard du comportement désintéressé du gouvernement au sujet du démarrage des travaux de la commission paritaire, à en croire les informations parvenues, les professeurs, chefs des travaux et assistants qui se voient rouler par le gouvernement congolais envisageraient une autre grève générale avec la cessation de toutes activités académiques afin de pousser le gouvernement congolais d’honorer ses engagements.

Il sied de noter qu’une autre grève des professeurs d’universités pourrait avoir comme conséquence : l’année académique soit déclarée blanche en RDC au regard du grand retard déjà qui existe dans le calendrier académique de cette année.

Timothée Yebe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *