Grève à l’ESU : Une délégation des professeurs de RAPUCO reçue par Sama Lukonde !

Le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a reçu, le lundi 28 février 2022, une forte délégation des professeurs réunis dans le Réseau des Associations des Professeurs des Universités et Instituts Supérieurs du Congo (RAPUCO).

Cette information est ébruitée par le professeur Raoul Ekwapomk coordonnateur national de RAPUCO et président honoraire de l’APUPN.

À lui en croire, les échanges entre les deux parties ont tourné sur la grève qui plombe le ministère de l’enseignement supérieur et universitaire (ESU) à l’heure actuelle.

En effet, selon la même source, il était question de voir comment sauver l’année académique 2021-2022 et trouver la solution sur cette grève.

« ESU. Est-il encore possible de sauver l’Année académique 2021-2022? Une forte délégation des Professeurs (RAPUCO) était reçue hier par le Premier Ministre. Objectif : Rencontrer les préoccupations des grévistes en appliquant le Protocole d’accord du 14/02/22 », a-t-il écrit.

Cependant, le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire Mohindo Nzangi Butombo a rassuré les étudiants, lors d’une marche organisée, le lundi 28 février 2022, qu’il n’y aura pas une année blanche en République Démocratique du Congo et tout le temps perdu sera récupéré.

« Je dis et j’insiste qu’il n’y aura pas d’année blanche. Nous travaillons pour qu’avant la fin de la semaine les activités reprennent dans les universités où le mouvement de grève persiste encore », persiste-t-il.

Et de rassurer :

« Nous nous battons pour qu’avant la fin de la semaine qu’une solution soit trouvée.
La Représentation des étudiants Congolais a promis d’organiser une marche nationale si la solution n’est pas trouvée avant le 05 Mars. J’aimerais vous rassurer que nous sommes en train de travailler pour que les cours reprennent le plus tôt possible et c’est ça notre souhait en tant que gouvernement ». fait-il savoir.

Il sied de noter que c’est depuis le 05 janvier 2022, date officielle de la rentrée académique 2021-2022, que les activités académiques ont connu un coup d’arrêt.
Et selon les critères de l’UNESCO , il reste plus que 33 jours pour déclarer l’année blanche en République Démocratique du Congo d’autant plus que 55 jours d’inactivités sont écoulés.

Timothée Yebe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *