Élim.Qatar2022/Maroc-RDC : Quatre-vingt dix minutes de suspens, de folie pour une place à la coupe du monde !

C’est ce mardi 29 Mars 2022 que le continent africain va connaître ses 5 représentants pour prochaine coupe du monde qui se déroulera au Qatar à la fin de cette année. Une compétition mondiale très convoitée par tous les 10 pays africains encore en lice jusqu’ici.

Les lions de l’Atlas du Maroc et les léopards de la République Démocratique du Congo qui eux disputent l’une des places qualificatives de cette compétition vont en découdre ce mardi 29 Mars 2022 à Casablanca au stade Mohammed V pour le match retour, et ce, après un nul d’un but partout au match aller il y a trois jours à Kinshasa au stade des martyrs.

Le Maroc qui a arraché un match nul à domicile est bien parti car la règle de but marqué à l’extérieur compte double est toujours en vigueur en Afrique, cependant, la RDC qui évolue à l’extérieur continue à rêver une qualification au regard de son armada offensive.

En effet, l’équipe nationale marocaine qui accueille cette rencontre décisive est sous pression, c’est ce qu’a affirmé le sélectionneur national du Maroc.

«Nous sommes ambitieux pour le match de demain. J’attends un stade plein et les fans nous soutiennent. Je ressens une grande pression sur moi. Nous avons eu une première rencontre avec des facteurs difficiles comme le climat, les supporters et le terrain. Il faut donner à ces jeunes l’opportunité d’en savoir plus et d’acquérir de l’expérience. C’est vrai que certains d’entre eux ont pris peur est quelque chose qui est revenu, et j’ai eu un dialogue bilatéral avec de nombreux joueurs. » , a déclaré Vahid Halilhodzic en conférence de presse d’avant match.

Les congolais qui jouent en déplacement sont plutôt très confiants et conscients de la rencontre :

« Le coach a bien résumé la situation. Demain c’est simple, le calcul est simple… Il y a un ticket, il t’a deux équipes, il n’y a qu’une équipe qui remportera le ticket. Je ne pense pas que ça sera un match facile, que ça soit pour nous ou pour les marocains. On doit s’attendre à une grosse bataille, c’est pour ce genre de match qu’on aime le football. (…) Moi je suis confiant, on s’est préparé pour ça. La concentration, c’est le maître mot » a confié Cédric Bakambu en conférence de presse d’avant match.

À vrai dire, quatre-vingt dix minutes séparent les deux équipes pour une place à la coupe du monde. Le Maroc est à la recherche de sa 6 ème participation dans une phase finale de la coupe du monde, cependant, la RDC est en quête d’une deuxième participation, et ce, 48 ans après la première en 1974.

Qui du Maroc et de la RDC ira au Qatar ? La question ce soir !

Timothée Yebe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *