CAN : 7 morts, 40 blessés, un bébé piétiné, terrible drame lors du match Cameroun-Comores (2-1).

Un terrible drame. Alors que le huitième de finale de la Coupe d’Afrique des nations opposant le Cameroun aux Comores devait être une belle fête dans la capitaine Yaoundé, une énorme bousculade a éclaté devant l’enceinte du stade d’Olembé.

Selon un rapport préliminaire du ministère de la Santé que s’est procuré l’AFP, l’incident aurait coûté la vie à huit personnes peu avant le coup d’envoi d’une rencontre remportée par le pays organisateur, sur le score de deux buts à un.

Les victimes ont été « immédiatement transportées » à bord d’ambulances mais « le trafic routier intense, a ralenti le transport », selon le rapport. Un bébé aurait également été piétiné par la foule, selon le ministère de la Santé. Le nourrisson, « immédiatement extirpé et conduit à l’hôpital général de Yaoundé » se trouve dans un état « médicalement stable ».

« La CAF a pris connaissance des incidents survenus au stade d’Olembe, ce 24 janvier 2022, pendant le match de la Coupe d’Afrique des nations opposant le Cameroun, pays hôte, aux Comores. La CAF enquête actuellement sur la situation afin d’obtenir plus de détails sur ces incidents. Nous sommes en communication constante avec les autoriés camerounaises et le comité local d’organisation. Ce soir, le président de la CAF, Dr Patrice Motsepe, a dépêché le secrétaire génnéral, Veron Mosengo-Omba, au chevet des victimes admises dans les hôpitaux de Yaoundé », pouvait-on lire dans un communiqué de l’instance organisatrice de la compétition.

Ce mouvement de foule s’est produit alors que de nombreuses personnes tentaient d’accéder dans l’enceinte du stade. Selon AP, les responsables de l’hôpital Messassi, situé à proximité du lieu du drame, a déclaré avoir reçu au moins 40 blessés. « Certains sont dans un état désespéré, nous allons devoir les évacuer vers un hôpital spécialisé », a déclaré à AP une infirmière locale, Olinga Prudence.

Selon les responsables de l’organisation de la CAN, environ 50.000 personnes ont essayé d’assister au match, alors que le stade d’Olombé ne pouvait accueuillir que 80% de sa capacité maximale, estimée à 60.000 places, en raison des restrictions imposées en réson de la pandémie de Covid-19.
Alhadhur retient « le positif » pour les Comores, M’Changama dénonce un « manque d’éthique »

Eurosport et la rédaction de Simcongo.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *