Sécurité : UNC divisée au sujet de l’État de siège à l’EST.

Les voix s’élèvent quelques mois après l’intronisation de l’état de siège à l’EST de la RDC sur instruction du président de la République Félix Antoine Tshisekedi.

Hier lundi, Billy Kambale secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise (UNC) a écrit via son compte Twitter que l’état de siège décrété au Nord-Kivu et en Ituri pour mettre fin à l’activisme des groupes armés, est un échec « Je sais que tout leader Nande qui s’oppose au Génocide des Nandes est toujours associé aux ADF. Ça ne sert à rien de créer des petits frères artificiels. L’état de siège est un échec, il faut le réévaluer. Il n’est jamais tard ».

En effet, ce mardi 12 octobre, le secrétaire général de l’UNC a été contredit par le ministre du Budget, Aimé Boji Sangara.

Via son compte Twitter, celui qui est aussi ancien secrétaire général du parti politique de Vital Kamerhe a écrit « Je suis UNC, j’étais à Goma, à Beni et à Bunia… Qualifier l’état de siège d’un échec frise l’antipatriotisme. Le verre etant à moitié plein, soutenons l’état de siège jusqu’à l’éradication totale de l’insécurité. Fort heureusement, chaque réussite est l’échec d’autre chose », a-t-il écrit.

Cette contradiction à moins de 24h au sujet de l’état de siège installé à l’EST du pays prouve à suffisance qu’on ne réfléchit pas sur la même longueur d’onde ce dernier temps au sein au sein de l’UNC.

Timothée Yebe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.