Sécurité : 27 miliciens et 4 militaires ont perdu la vie dans un combat à Ituri !

Pendant deux jours de combat à Ituri, l’armée a affirmé avoir tué 27 miliciens puis perdu 4 militaires.

Dans un combat qui a duré deux jours soit le mardi 26 au jeudi 28 octobre dans plusieurs villages en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, l’armée congolaise a affirmé, le jeudi 28 octobre, avoir perdu 4 militaires et tué 27 miliciens.

Ce combat a opposé les miliciens du groupe Coopérative pour le développement du Congo (Codeco) et le FARDC.
À en croire une source militaire, les miliciens de Codeco ont incendié plus de 20 maisons dans 4 groupements voisins et attaqué une position des Forces armées de la RDC (FARDC).

« Nos éléments ont retrouvé et vu 27 corps de miliciens Codeco, 3 armes de type AK 47 ont été récupérées. Malheureusement, nous avons perdu 4 militaires. Et nous continuons à fouiller car nous avons occasionné d’énormes pertes et dégâts dans le camp de ces miliciens », », a annoncé dans le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée en Ituri.

Avant d’ajouter :
« Au moment où je vous parle, 4 groupements de ma chefferie se vident de leurs habitants », a déploré Lutute Ndjingunga, responsable de la chefferie (collectivité) Bahema Baguru, dans le territoire de Djugu.

Rappelons par ailleurs que la province aurifère de l’Ituri a replongé dans un cycle de violences depuis fin 2017 avec l’avènement de la milice Codeco qui prétend défendre la communauté des Lendu.
Les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri sont placées depuis le 6 mai sous état de siège, une mesure exceptionnelle pour lutter contre les groupes armés, notamment les Codeco et les ADF. Les autorités civiles y ont été remplacées par des officiers militaires et policiers.

Timothée Yebe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.