RDC-ESU : Voici les 9 autres universités organisant les facultés de médecine qui vont aussi fonctionner l’année prochaine !

Neuf autres universités ont été retenues par le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire afin de fonctionner l’année prochaine dans les facultés de médecine

Dans une note circulaire n°035, le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), Muhindo Nzangi Butondo, a rendu public, le vendredi 25 octobre, les mesures d’encadrement des établissements académiques interdits d’organiser les facultés de médecine dès l’année académique prochaine.

En effet, 9 universités ont été retenues sur l’étendue du territoire national pour fonctionner comme des auditoires délocalisés, sous tutelle des universités déclarées viables, à savoir : l’Université de Kinshasa (UNIKIN), l’Université de Lubumbashi (UNILU), l’Université de Kisangani (UNIKIS), l’Université de Mbuji-Mayi (UOM).

« Pour des fins de traçabilité de leur scolarité, les étudiants seront orientés vers les universités dont les facultés de médecine ont été déclarés viables. Pour des raisons d’efficacité, mon Ministère à identifier 9 établissements dont les facultés de médecine vont fonctionner exceptionnellement comme des auditoires délocalisés sous la tutelle de certaines universités déclarés viables », peut-on lire sur la note circulaire de Muhindo Nzangi.

Voici par ailleurs la liste de 9 universités retenues :

  • Université de Kolwezi, Université Notre Dame du Kasaï à Kananga, Université de l’Uele à Isiro, Université Joseph Kasa vubu de Boma, université Simon Kimbangu de Kinshasa , leurs facultés vont fonctionner sous la tutelle de l’université de Kinshasa.
    -Université de Bunia, sous la tutelle de l’université de Kisangani
    -Université de Kamina et l’université de Kalemie sous la tutelle de l’université de Lubumbashi
    -Université de Mbuji-Mayi sous la tutelle de l’université officielle de Mbuji-Mayi.

En outre, le patron de l’ESU précise dans sa note circulaire que les étudiants de ces 9 universités ainsi que ceux provenant des universités ayants des facultés de médecine non-viables seront soumis à un concours organisé par les universités qui assurent la tutelle desdites facultés.

Timothée Yebe/SIMCONGO.NET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.