Entérinement de Kadima: « Nous voulons des élections apaisées, crédibles et nous sommes convaincus qu’avec Kadima on les obtiendra pas » Abbé Shole.

L’entérinement de Dénis Kadima par l’Assemblée nationale comme futur président de la commission électorale nationale indépendante (Ceni) continue à faire réagir tous les acteurs en RDC.

En effet, Abbé Donatien Shole secrétaire général de la CENCO a réagi quant à ce et estime Denis Kadima ne sera pas à mesure d’organiser les élections crédibles et apaisées.

« C’est la toute première fois que la contestation d’un candidat Président CENI ait atteint les proportions qu’a atteint le cas Kadima. Ce sont des signes qui ne trompent pas. Nous voulons des élections apaisées, crédibles et nous sommes convaincus qu’avec Kadima on les obtiendra pas » a-t-il dit.

Il a ensuite lancé un appel au chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi à prendre ses responsabilités sur le destin de la RDC et aussi à la sa sagesse comme ce fut le cas avec Ronsard Malonda en 2020. Mais aussi, rajoute t-il, la recommandation faite au peuple congolais de demeurer vigilant et de ne pas laisser hypothéquer le processus électoral.

Signalons par ailleurs que l’entérinement de Dénis Kadima comme probable président de la commission électorale nationale indépendante par l’Assemblée nationale alimente les débats en RDC dans la mesure où le choix opéré par les six confessions religieuses de designer Denis Kadima comme probable candidat président de la Ceni était contesté par la conférence épiscopale nationale du Congo et l’église du Christ au Congo. Pour ces deux confessions religieuses, le choix de 6 était un choix des politiques.

Timothée Yebe/SIMCONGO.NET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.