RDC: Le sénat adopte la proposition de loi organique portant protection et promotion des droits des personnes vivant avec handicap en RDC!

La chambre haute du parlement a adopté, le lundi 29 novembre 2021, la proposition de loi organique portant protection et promotion des droits des personnes vivant avec handicap en RDC.

Les sénateurs ont voté, la proposition de loi organique portant protection et promotion des droits des personnes vivant avec handicap en RDC, le lundi 29 novembre 2021.

En effet, sur 109 membres, 82 ont pris part au vote et tous ont été unanimes. Cette adoption est intervenue après l’adoption du rapport de la commission mixte socio-culturelle et politique, administrative, juridique et Droits de l’homme.

« Le Sénat vote la proposition de loi organique portant protection et promotion des droits des personnes vivant avec handicap. Une commission mixte paritaire Assemblée nationale – Sénat sera mise sur pied étant donné qu’il y a eu des amendements », a déclaré Modeste Bahati Lukwebo.

Jean Bakomito, Président de la commission PAJ du sénat a fait savoir que la loi organique portant protection et promotion des droits des personnes vivant avec handicap en RDC porte quelques innovations.

« L’une des innovations majeures que nous avons proposées est qu’il y ait un quota pour les personnes qui vivent avec handicap dans la gestion de la chose publique à tous les niveaux, national et provincial et même local. Mais également nous avons proposé que les PVH puissent bénéficier d’une assistance particulière et même en termes de formation, des formations adaptées à leurs conditions (…). C’est une loi qui va permettre à nos frères et sœurs qui vivent avec handicap de pouvoir être insérer dans la société et de trouver leur place d’avoir une protection juridique même en ce qui concerne leurs biens lorsque le fait par exemple de spolier un bien appartenant à une personne handicap notamment à cause de son handicap est désormais pénalisé. Donc ce sont des innovations très importantes qui ont été apportées à ce texte qui nous est parvenu pour la deuxième lecture (…) », avait expliqué Jean Bakomito devant la presse.

Timohée Yebe/SIMCONGO.NET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.