ESU: La décision de Mohindo sur l’interdiction de recrutement dans les universités non-viables de médecine suspendue !

La décision de Mohindo sur l’interdiction de recrutement dans les universités non-viables des facultés de médecine a été suspendue par le conseil d’État

La décision de Mohindo sur l’interdiction de recrutement dans les universités non-viables des facultés de médecine a été suspendue par le conseil d’État, partant de la requête de l’Université libre de Kinshasa (ULK).

En effet, à en croire une ordonnance signée par le juge Léon Odimula Lofunguso, le Conseil d’État déclare recevable et fondée la requête de l’université libre de Kinshasa.

« Le juge des référés a déclaré recevable et fondé la requête et, en conséquence, suspend à l’égard de la demanderesse, la décision contenue dans la circulaire (…) du Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire portant interdiction de recrutement des étudiants dans les universités dont les facultés de médecine sont déclarées non viables. L’ordonnance sera notifiée aux parties et publiée au journal officiel, l’ordonnance prend effet à dater de sa notification aux parties », lit-on cette ordonnance du juge des référés Léon Odimula.

Rappelons qu’à l’issue des états généraux organisés à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga du 10 au 14 septembre dernier, le ministre Mohindo Nzangi avait décidé de fermer et interdire les universités non-viables qui organisent les facultés de médecine au pays.
Et une note circulaire du ministère de tutelle publiée le 18 septembre avait retenu seize (16) universités seulement qui avaient été autorisées de recruter les étudiants à la faculté de médecine sur l’ensemble du territoire national.

Timothée Yebe/SIMCONGO.NET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.