Enquête/Congo hold-up : La chargée de communication de Joseph Kabila réplique !

Plusieurs médias internationaux et ONG ont dévoilé les résultats de leurs enquêtes sur l’affaire Congo Hold-up exposant le camp de Joseph Kabila, le vendredi 20 novembre 2021

Selon cette enquête, des membres de la famille de l’ancien président Joseph Kabila et certains de ses associés les plus proches ont pu mettre la main, avec la complicité de la BGFI, sur au moins 138 millions de dollars des caisses de l’État. C’est l’équivalent de 250 000 années de salaire moyen en RDC.

En effet, Barbara Nzimbi, chargée de communication de Joseph Kabila a tenu à éclairer l’opinion sur cette affaire.

Dans un communiqué de presse rendu public, le vendredi 19 novembre 2021, elle dénonce le fait que l’image et le nom du Président de la République Honoraire sont utilisés abusivement comme produit d’appel pour tenter de crédibiliser cette démarche médiatique dont l’opportunité est questionnable.

Elle a affirmé que « l’implication factuelle ou même implicite de l’institution Président de la République qu’il a eu l’honneur de diriger pendant 18 ans. Sont cités une banque commerciale, des institutions nationales et des sociétés privées dont les responsables au moment des faits supposés sont identifiés et n’ont rien à avoir avec la Présidence de la République d’époque. Ces puissances occultes n’ont jamais digéré les choix courageux de souveraineté opérés sous la Présidence de Joseph Kabila notamment en matière électorale et minière », dit-elle.

Avant de poursuivre « La fixation haineuse de certains médias et associations sur la personne du Président honoraire que certains ont conceptualisé en Kabilabashing…le bilan de la gestion salvatrice de ce digne fils d’Afrique qui a rendu ses lettres de noblesse à la République Démocratique du Congo à savoir: pacification-réunification-Constitution de 2006-démocratisation avec trois cycles électoraux-relance économique et alternance pacifique historique ». a-t-elle conclu.

Timohée Yebe/SIMCONGO.NET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.