Affaire disqualification de la RDC : « La partie béninoise n’a formulé aucune réserve », Belge Situatala.

Belge Situatala a mis fin aux rumeurs qui circulaient sur les réseaux sociaux sur la probable disqualification de la RDC aux éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022

Belge Situatala secrétaire général de la Fecofa est sorti de son silence pour calmer les esprits sur l’épineuse affaire de nombre des changements non-autorisés par IFAB effectués par Hector Raul Cuper sélectionneur national de la RDC lors du match RDC-BENIN (2-0) joué le dimanche 14 novembre 2021 à Kinshasa au stade des martyrs, et qu’au regard de ce fait la RDC risquerait une disqualification.

En effet dans son intervention, il a tenu à préciser que la fédération béninoise n’a pas déposé une réserve jusqu’à présent à la FIFA ni à la CAF contre la RDC et qu’il y a aucune crainte côté congolais sur ce dossier.

« La partie béninoise n’a formulé aucune réserve. Réglementairement, celle-ci devait s’opérer deux heures après le coup de sifflet final de l’arbitre et être confirmée dans le 24 heures…même si le Bénin dans le cas d’espèce avait formulé des réserves nous rentrons dans les lois du jeu. Quand une rencontre se déroule, l’autorité c’est-à-dire l’arbitre de réserve à la responsabilité du contrôle des procédures des remplacements.
Cela signifie que quand l’entraîneur propose et que le 4 ème arbitre approuve, je ne vois pas en quoi cela peut engager la responsabilité de l’entraîneur.
À ce stade , je peux affirmer sans ombrage que les résultats acquis sur terrain est irrévocable et aucune procédure de la sélection béninoise ne pourra prospérer le sujet », a affirmé Belge Situatala.

Signalons par ailleurs que les léopards de la RDC sont parmi les nations qualifiées pour le tour des barrages des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022 et devront attendre le titrage au sort qui sera effectué par la FIFA au mois de décembre afin de connaître leur prochain adversaire.
En cas d’un succès, lors du prochain tour, les léopards de la RDC vont se qualifier à la coupe du monde Qatar 2022, une compétition qui échappe aux congolais il y a de cela 47 ans déjà.

Timohée Yebe/SIMCONGO.NET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.