Affaire Congo Old-Up : La lucha appelle à la suspension immédiate des indemnités payées à Kabila !

Les réactions fusent de partout après la révélation des résultats de l’enquête de plusieurs médias internationaux et ONG sur l’affaire Congo Hold-up exposant le camp de Joseph Kabila, le vendredi 20 novembre 2021

Selon cette enquête, l’ancien président Joseph Kabila et certains de ses associés ont pu mettre la main, avec la complicité de la BGFI Bank, sur au moins 138 millions de dollars des caisses de l’État. C’est l’équivalent de 250 000 années de salaire moyen en RDC.

En effet, le mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA), a dans un communiqué rendu public le lundi 22 novembre 2021, appelé à la suspension « immédiate » des indemnités payées par l’État à J. Kabila en vertu de son statut d’ancien chef d’État.

« la révision en procédure d’urgence de la loi nº18/021 du 26 juillet 2018 portant statut des anciens présidents de la République élus et fixant les avantages accordés aux anciens chefs de corps constitués, afin notamment de supprimer les immunités de poursuites pénales quasi-absolues et de réduire les privilèges et avantages indécents conférés par cette loi taillée sur mesure à la veille du départ de Kabila du pouvoir » peut-on lire sur ce communiqué.

En outre, La LUCHA exige le gel à titre conservatoire les avoirs financiers, immobiliers, et les autres biens de luxe susceptibles d’être le produit d’un enrichissement sans cause, possédés par les personnes et les entités mises en cause dans « Congo hold-up » en RDC comme à l’étranger par le recours à toutes les voies diplomatiques et judiciaires possibles.

Signalons par ailleurs que Barbara Nzimbi, chargée de communication de Joseph Kabila a, à travers un communiqué, dénoncé le fait que l’image et le nom du Président de la République Honoraire sont utilisés abusivement comme produit d’appel pour tenter de crédibiliser cette démarche médiatique dont l’opportunité est questionnable.

Timothée Yebe/SIMCONGO.NET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.