Dossier RAM: « La suppression du RAM ne dépend pas du ministère de PNTIC ».

L’affaire du Registre des appareils mobiles (RAM) continue à défrayer la chronique en RDC. Plusieurs voix s’élèvent pour demander la suppression de cette taxe.

L’affaire du Registre des appareils mobiles (RAM) continue à défrayer la chronique en RDC. Plusieurs voix s’élèvent pour demander la suppression de cette taxe.

Cependant, selon Joseph Kazadi attaché de presse au ministère de PTNTIC, la suppression de la taxe RAM ne dépend pas du ministre Kibasa Maliba « Le ministre Kibasa n’a pas qualité pour suspendre le RAM. Le projet RAM a été mis en place par un décret signé par l’ex-premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Ce décret était signé d’abord en 2012 par Adolphe Muzitu et Alphonse Koyagyalo, et en 2020 Sylvestre Ilunga Ilunkamba a modifié et complété ce décret. Si vous lisez ce décret, l’article 2 demande au ministre sectoriel de prendre un arrêté pour la mise en place de Registre des appareils mobiles (RAM), donc un arrêté ministériel ne peut pas annuler un décret, il y a qu’un décret qui peut annuler un décret, demandez au ministre Kibasa de suspendre RAM ça veut dire qu’on ignore le fonctionnement de l’administration, car la suppression de RAM ne dépend pas de ministère de PNTIC.
S’il faut aujourd’hui parler de la suppression de RAM c’est au conseil des ministres de prendre cette décision » a-t-il précisé, avant de signaler que tout est mis en place pour que le ministre Augustin Kibasa Maliba puisse aller répondre aux questions des élus nationaux.

Pour la mémoire, après son passage à l’Assemblée nationale, le mercredi 29 septembre dernier pour donner plus d’explications sur la taxe RAM qui n’ont d’ailleurs pas convaincu les députés, le ministre de PTNTIC Augustin Kibasa Maliba doit revenir demain mercredi 06 octobre à l’AN afin de répondre aux aux préoccupations exprimées par les députés qui dans la foulée ont demandé la suppression de cette taxe.

Timothée Yebe/Simcongo presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.